Informations a voirInformations a voir

Dossier confinement Covid-19

Logo attestation

Logo decret

Logo courriel

communiqueEn réunion officielle, le Premier ministre promet que la loi sera débattue dans des conditions normales au Parlement. La CGT croit autant en cette information qu’au retrait de l’âge d’équilibre, c’est dire…

Explications :

Le gouvernement tente de ficeler le débat sur le financement de la réforme, un des points central du désaccord. Il souhaiterait clairement censurer le débat sur nos propositions durant la conférence des financeurs et bâillonner l’Assemblée nationale en procédant par ordonnance.

Opposer démocratie sociale et démocratie parlementaire, tout en essayant de les museler toutes les deux, voilà le projet gouvernemental.

Ainsi, promesse est faite que les parlementaires pourront « réellement » débattre du projet de loi. Cela signifie notamment que la procédure accélérée, qui réduit considérablement la discussion à l’Assemblée nationale et au Sénat, ne sera pas déclenchée. Or les règles constitutionnelles prévoient que les discussions ne peuvent avoir lieu avant le 9 mars, soit 6 semaines après le dépôt du texte !

Alors Monsieur le Premier ministre, après la question toujours irrésolue « qu’est-ce qu’une carrière complète », désormais la CGT vous demande : « comment faites-vous pour trouver 6 semaines entre le 24 janvier et le 17 février ? »

Restons mobilisés, toutes et tous dans la rue !

Montreuil, le 16 janvier 2020


  

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
accompagnement-du-changement.jpg

Le SMIC...

1 janvier 2020
Après déductions CRDS et CSG

HORAIRE

10,15€ brut, soit 7,82€ net

JOURNALIER

71,05€ brut, soit 54,71€ net

MENSUEL

1 539,42€ brut, soit 1 185,35€ net
(35h)


Jeunes de moins 17 ans

80% du SMIC >>> 8,12€

Jeunes de 17 ans

90% du SMIC >>> 9,14€

Jeunes de 18 ans et plus

100% du SMIC >>> 10,15€

twitter cdccgt

UN APPEL DE VINCENT LINDON :
« Comment ce pays si riche… »

vincent lindon

Le comédien a confié à Mediapart une longue réflexion, lue face caméra chez lui, sur ce que la pandémie révèle du pays qui est le nôtre, la France, sixième puissance mondiale empêtrée dans le dénuement (sanitaire), puis le mensonge (gouvernemental) et désormais la colère (citoyenne). Un texte puissamment politique, avec un objectif: ne pas en rester là.

Tribune syndicale du mois

CDscorie

cdscorie

carre cgt confederation g carre cgt finances g carre cgt ugict g carre cgt fonction publique g carre cgt ud gironde g carre cgt ud maine et loire g carre cgt ud paris idf g