Les Comités Uniques ( CNU et CLU )

Comité local Unique (CLU) et National (CNU) : Ces comités ont été créés par la direction de la CDC en remplacement des comités techniques. Ils ont les mêmes compétences que ces derniers et sont consultés sur la gestion et la marche générale de la CDC comprenant les effectifs, les missions, l’emploi, les orientations stratégiques, l’égalité professionnelle, la formation, les évolutions technologiques…

Lire la suite...

Délégation des personnels privés ( DPP )

Délégation des personnels privés ex Délégués du personnel (DP) : Les délégués de Droit Privé sont élus pour quatre ans. Ils représentent les salariés auprès de l'employeur et lui font part des réclamations individuelles ou collectives en matière d'application de la réglementation du travail. Ils sont reçus très régulièrement par la direction.

Lire la suite...

Commission Administrative Paritaire ( CAP )

Les CAP : Aux termes de la loi du 11 janvier 1984, il existe dans chaque corps de fonctionnaires une Commission Administrative Paritaire (CAP) comprenant en nombre égal des représentants de l'administration désignés et des représentants du personnel élus. A la CDC, on compte 5 CAP :

Lire la suite...

Comité Santé, Sécurité et Conditions de Travail ( CSSCT )

Le CSSCT vient en remplacement du Comité Hygiène Sécurité et conditions de travail (CHSCT) suite à la création des comités uniques. Les attributions sont les mêmes et les comités uniques peuvent faire appel à l’expertise des CSSCT dans le cadre des réorganisations ou autres transferts d’activités. Par ailleurs le CSSCT peut diligenter des enquêtes lors de problèmes dans une direction, ce que ne manque pas de demander régulièrement les élu-e-s CGT.

cdc bordeauxPour la CGT-CDC Bordeaux, la page des "ordonnances Macron" réformant le droit du travail n'est pas tournée. Toute une série de décrets est encore en préparation, parmi lesquels celui qui déclinera cette loi travail XXL à la Caisse des dépôts, transformant ainsi profondément les relations entre le salarié et l’employeur.

Généralisation de la précarité, licenciements individuels et collectifs facilités, détournement des règles de négociation, de représentation et de défense collectives des agents avec, par exemple, la disparition d'un CHSCT de plein droit levant la contrainte pour les employeurs de prendre des mesures pour assurer la santé, y compris mentale, et la sécurité de leurs salariés : voilà ce sur quoi il est encore possible de peser grâce à la mobilisation ce 16 novembre.

A l’établissement de Bordeaux, la CGT fait l’analyse que la situation interne a atteint un seuil critique de tension pour ce qui concerne la gestion opérationnelle de la CNRACL. Les dégâts liés à la COG 2014-2017 combinés aux 75 départs à la retraite se font pleinement sentir sur les équipes de production de l’invalidité, du centre de contacts, de gestion des pensionnés, des pensions normales, du FAS et rejaillissent sur les usagers. On a du mal à partager une vision stratégique qui n’a que pour ambition l’innovation, l’inter-régime, et le développement en mode frugal…

La renégociation de la COG CNRACL débute dans un contexte politique et budgétaire très défavorable. Pis, elle se déroule alors que la gouvernance de l'établissement public n’est curieusement plus assurée par absence de DG et de directeur/trice des retraites. Or ce sont les intérêts des ressortissants du régime CNRACL, les agents du service public local du quotidien, qui sont en jeu ainsi que les emplois et les conditions de travail des agents de la Caisse des dépôts. Nous devons peser tous ensemble sur cette négociation : il faut enrayer les demandes iniques de l'Etat et la propension de la direction locale à accepter contractuellement les suppressions d’emplois, les coupes budgétaires et les gains de productivité démesurés. Tout cela nous mène tout droit dans l'impasse d’un service public au rabais, de missions d’intérêt général sans cesse rapportées au prisme de leur "performance économique" se désintéressant du service réellement rendu et de la conscience professionnelle des agents de la Caisse. Or ceux-ci assument mal, à juste titre, de devoir rendre un service dégradé (cf. les délais de traitement des pensions d’invalidité CNRACL) voire d’être mis en cause gravement et indument par des articles de presse (cf. la gestion des contrôles/révisions au SASPA).

Pour toutes ces raisons, la CGT appelle l’ensemble des agents de l'établissement de bordeaux à se joindre au mouvement national interprofessionnel le 16 novembre, par la grève et la manifestation.

Tract : pdf2017-11-15_tract-CGT-Bordeaux406.25 Ko

Affiche manif du 16/11 : pdf2017-11-16_affiche-manif-bordeaux694.80 Ko

Ensemble pesons sur les décisions qui nous concernent

Stop aux régressions sociales !

Pour un service public de qualité dans l’intérêt des usagers !

Non aux COG au rabais !


 

  • Nos publications...

    Nos publications...

    Retrouvez dans cette rubrique, toutes les publications éditées par la CGT.

    Lire la suite...
  • Accords signés par la CGT

    Accords signés par la CGT

    Accords signés par la CGT de l'Etablissement public...

    Lire la suite...

 

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31