Informations a voirInformations a voir

Dossier confinement Covid-19

Logo attestation

Logo decret

Logo courriel

BPI logoNon comptant de se loger dans un immeuble prestigieux de la capitale avec un loyer de plusieurs millions d'euros par an, les dirigeants de BPI France, puisque c'est son nouveau nom, a dépensé 300.000 € juste pour son logo selon Mme Ségolène Royal. Pour une boite qui doit aider les petites et moyennes entreprises, cela parait étonnant. Les dirigeants de BPI France n'auraient-il pas la folie des grandeurs ?

C'est censé être un instrument majeur de soutien des PME par l'Etat : la banque publique d'investissement, créée par François Hollande le 1er janvier 2013 et qui regroupe toutes les entités publiques qui aidaient auparavant les PME (Oseo, la Caisse des dépôts et consignations entreprises et le Fonds stratégique d'investissement) est en cours d'installation. Sur son site web, Bpifrance a ainsi annoncé le lancement de son département "export" pour "un accompagnement à l'international personnalisé et une offre de financement améliorée et simplifiée".

Mais avant de tenir toutes ces promesses, la BPI France a d'abord souhaité investir... dans un logo ! Une information un peu passée inaperçue : selon Le Figaro, le nouveau logo de la banque des PME a coûté 76 000 euros. A ce prix là, un logo gris-jaune avec, innovation majeure (sic), un "i" inversé qui "représente une cordée, une solidarité dans la prise de risque, a expliqué Nicolas Dufourcq, le directeur général. Un "i" inversé à 76 000 euros ? "Ce coût comprend les droits exclusifs accordés sur la création du logo, le travail créatif, le travail technique et la recherche d'antériorité sur la marque", a tenté de se justifier Antoine Boulay, directeur des relations institutionnelles chez BPI France.

Certes, on n'atteint pas les sommets de Pôle emploi et de son logo à 500 000 euros. Mais, en réalité, le logo de la BPI a coûté plus cher que les 76 000 euros. Dans un article du Monde sur la guerre interne entre le directeur général de la BPI et Ségolène Royal, la vice présidente, on apprend en fait que la facture est de... 300 000 euros. Car il a fallu équiper les 22 agences régionales de ce fameux logo. Commentaire de la vice-présidente : « Il faut redescendre sur terre, 300 000 euros, ce sont trois PME qu'on aurait pu aider ». Raté...

Sources :
    • Guillaume Errard, "Le nouveau logo de la BPI a coûté 76 000 euros", Lefigaro.fr, 23.04.2013
    • A. Michel, "La BPI, trois mois d'existence et déjà en proie à des luttes intestines", Le Monde, 14.05.2013

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Evènements à venir

Aucun évènement à venir!
rcc-dessenne_nx_droits_fonc.jpg

Le SMIC...

1 janvier 2020
Après déductions CRDS et CSG

HORAIRE

10,15€ brut, soit 7,82€ net

JOURNALIER

71,05€ brut, soit 54,71€ net

MENSUEL

1 539,42€ brut, soit 1 185,35€ net
(35h)


Jeunes de moins 17 ans

80% du SMIC >>> 8,12€

Jeunes de 17 ans

90% du SMIC >>> 9,14€

Jeunes de 18 ans et plus

100% du SMIC >>> 10,15€

twitter cdccgt

UN APPEL DE VINCENT LINDON :
« Comment ce pays si riche… »

vincent lindon

Le comédien a confié à Mediapart une longue réflexion, lue face caméra chez lui, sur ce que la pandémie révèle du pays qui est le nôtre, la France, sixième puissance mondiale empêtrée dans le dénuement (sanitaire), puis le mensonge (gouvernemental) et désormais la colère (citoyenne). Un texte puissamment politique, avec un objectif: ne pas en rester là.

Tribune syndicale du mois

CDscorie

cdscorie

carre cgt confederation g carre cgt finances g carre cgt ugict g carre cgt fonction publique g carre cgt ud gironde g carre cgt ud maine et loire g carre cgt ud paris idf g