Informations a voirInformations a voir

BPI : ça commence très mal !

Non monsieur JOUYET

« FLORANGE » n’est pas un « canard boiteux » mais vous, vous vous êtes fait « pigeonner » !!!

Par les temps qui courent, il vaut visiblement mieux être dirigeant d’une «start up » ou d’un fonds d’investissement (en LBO ou capital-risque) et se faire passer

abusivement pour « un pigeon » que d’être salarié dans une entreprise menacée, faussement taxée de « canard boiteux ».

Sans doute pressé par le discours idéologique ultralibéral du patronat et de la droite parlementaire, relayé par de nombreux pseudo-économistes et éditorialistes patentés, le Directeur Général de la aisse des dépôts et président de la toute nouvelle Banque publique d’investissement (BPI) a tenu ce matin des propos inadmissibles sur l’avenir des hautfourneaux de Arcelor-Mittal FLORANGE et de ses salariés.

L’union des syndicats CGT du groupe Caisse des dépôts condamne ces propos et la vision idéologique qui les sous-tend et qui a mené à la désagrégation du tissu industriel du pays en même temps qu’elle plongeait des millions d’hommes et de femmes dans la précarité et la misère. Cette vision n’est ni cohérente ni compatible avec les valeurs de l’intérêt général et du service public qui animent l’action de la Caisse des dépôts depuis son origine.

Le fonds stratégique d’investissement (FSI), filiale de la Caisse des dépôts et future composante de la BPI, doit enfin se doter d’une doctrine et de critères lui permettant d’assoir ses décisions d’investissement sur leur impact en termes d’emplois, de qualification, de cohésion sociale, territoriale et environnementale …

A ce titre, on peut se demander quel a été l’intérêt des investissements réalisés dans VALEO, NEXANS, VALLOUREC, TREVES… qui ont engagé des plans sociaux, dans RIO TINTO (ex-

PECHINEY) qui s’apprête à délocaliser les derniers unités de production d’aluminium de la Maurienne.. Quel intérêt également pour le FSI d’investir plusieurs centaines de millions d’EUROS dans le rachat à AREVA de STmicroélectronic ou d’ERAMET l’année passée ? De même peut ont se demander pourquoi, le FSI a-t-il décidé hier d’investir 150 millions d’euros pour acquérir 6% du capital de CMA-CGM (transports maritimes par conteneur) , dont la famille SAADE continue de détenir la très grande majorité du capital ! 150 millions, c’est justement la somme qu’il faudrait investir pour prendre le contrôle des haut-fourneaux de FLORANGE et assurer leur modernisation.

Sauver les derniers haut-fourneaux du pays et le maintien d’une « filière liquide », c’est possible et c’est nécessaire. A l’instar des salariés du site de Florange, nous demandons la nationalisation du site via une prise de participation majoritaire du capital par le FSI.

Paris, 19 octobre 2012 Contact : Jean-Philippe GASPAROTTO (06 07 94 11 20)

Fichier :

pdfEt si on nationalisait Florange ?73.65 Ko

conges payes3

Des congés payés, mais...

Il est toujours bon de comprendre d'où on vient pour savoir où on va... C'est pourquoi, aujourd'hui, la CGT du groupe Caisse des Dépôts souhaite évoquer un acquis qui semble évident aujourd'hui, mais qui a été obtenu difficilement : LES CONGES PAYES.

Lire la suite...

Calendrier

accompagnement-du-changement.jpg

Le SMIC...

1 janvier 2019
Après déductions CRDS et CSG

HORAIRE

10,03€ brut, soit 7,72€ net

JOURNALIER

70,21€ brut, soit 54,06€ net

MENSUEL

1 521,22€ brut, soit 1 171,34€ net
(35h)

ANNUEL

18 254,64€, soit 14 056,08€

twitter cdccgt

Tribune syndicale du mois

DIS du mois

CDscorie

cdscorie

carre cgt confederation g carre cgt finances g carre cgt ugict g carre cgt fonction publique g carre cgt ud gironde g carre cgt ud maine et loire g carre cgt ud paris idf g